/ mars 9, 2018/ L'Arbre à Palabres

« L’homme qui, au sortir d’un cauchemar constate que ses angoisses et ses tribulations étaient purement illusoires, et qu’en réalité il se trouvait tout simplement dans son lit, est semblable à celui qui, s’éveillant dans l’Impersonnelle Réalité, voit qu’il se promenait dans un monde d’hallucinations peuplé de génies et de fous, alors qu’en réalité il est Suprême Félicité, Joie et Paix. »
Jean Klein, « L’Ultime Réalité ». Le Courrier du Livre, Paris, 1968

 


 

Leave a Comment