Le soin psychoénergétique et spirituel tel que je le pratique depuis une vingtaine d’années est une approche basée sur les traditions de la médecine ayurvédique, les nadis, les chakras et leur correspondance psycho-physiologiques.

L’énergie ? C’est pas sorcier !

Que ce soit dans le train, dans la rue, dans une soirée entre amis ou en famille, nous avons tous un jour ou l’autre fait l’expérience d’un “truc” qui ne va pas, ou ce “je-n’sais-quoi” qu’on sent qu’on n’arrive pas à définir. Car oui, au-delà des mots et des gestes, notre corps, nos sens, sentent et résonnent ! Et si l’on prend la peine d’écouter, ils nous racontent bien des choses.

Au-delà de notre enveloppe physique se trouve notre enveloppe énergétique, autrement appelée corps subtil ou corps sensible. Ce corps même que l’on cherche à ressentir dans certaines pratiques de yoga, celle-la même qui fait que l’on se sent “envahi” par certaines présences, même à distance. Cette même enveloppe énergétique qui vibre et résonne différemment que l’on soit dans tel lieu ou dans tel autre.

Le corps-messager

Le corps ? Corps de vibration, corps de résonance, ou simplement corps messager, si l’on prend la peine de l’écouter. Car c’est ainsi que fonctionne un soin énergétique : il ne s’agit rien d’autre qu’une entrée en résonance avec le corps énergétique, une écoute par les sens, par les sens intérieurs. Dans cette écoute, le corps parle et nous indique le chemin, tel le guide le plus aguerri. Il nous montre par où passer pour libérer tel blocage, guérir telle blessure, retrouver telle partie de nous perdue en route, et, chemin faisant, nous remettons de l’ordre dans ce temps intérieur, par l’écoute, le regard, le massage intérieur. Nous remettons de l’ordre et réunifions ce qui a été disloqué ou brisé par les épreuves du chemin.

C’est dans cet espace délicat, immatériel, que le soin intervient. Tel un massage des corps subtils, nous libérons les tensions et permettons aux fonctions physiologiques de s’auto-réguler à nouveau; nous permettons au guérisseur intérieur de reprendre ses fonctions et à la force de vie de retrouver son flux naturel.

Redonner au sensible un espace d’expression
Libérer les tensions enfouies et les symptômes qui en découlent nécessairement

Que ce soit un choc récent ou ancien, une blessure physique, un accident de voiture, une douloureuse expérience affective, une agression, tout cela laisse une trace. Qu’une expérience soit joyeuse ou douloureuse, infiniment extatique ou terriblement blessante, les traces s’inscrivent dans notre mémoire autant physique qu’émotionnelle et énergétique. Un barrage au niveau énergétique empêche aux énergies d’auto-guérison de faire leur travail librement et c’est alors que s’inscrit le trauma et qu’émerge le symptôme, nous empêchant physiquement ou énergétiquement d’aller de l’avant librement sur notre chemin de vie.

Quand le symptôme s’installe, quand l’histoire se répète, quand les médicaments n’y font rien, quand les mots n’y font rien, peut-être que le corps veut nous dire quelque chose, peut-être qu’il a une histoire à nous raconter, telle une âme errante qui souhaite se libérer. Aller l’écouter dans ses expressions les plus subtiles et lui demander ce dont il a besoin pour lâcher prise et dénouer ce qui doit l’être, tel est le sens du soin énergétique proposé ici.

Libérer les blocages et soigner les blessures et cicatrices au niveau énergétique permet de remettre en mouvement le flux de la vie et de l’énergie vitale. Ce faisant, le symptôme se libère soit instantanément soit couche par couche. Un soin peut ainsi mener soit a) à des prises de consciences libératrices, voire radicales, avec un symptôme qui disparaît instantanément, soit b) à faciliter le travail dans une approche plus traditionnelle (toucher, thérapies verbales, médicamenteuse, etc.). Dans le cas d’une libération par couche, les soins énergétiques peuvent naturellement être répétés, dans un intervalle de temps raisonnable afin de permettre le nécessaire travail d’intégration.

En somme, libérer le corps énergétique, c’est libérer le corps “physique”.
Car, dense ou subtile, tout n’est qu’énergie.

Les soins énergétiques peuvent parfois être accompagnés d’autres approches de ma boîte à outils et/ou d’une prescription de teintures-mères Ceres, élixirs floraux/Fleurs de Bach ou huiles essentielles en olfactothérapie, si nécessaire.

De plus, avec le temps, la sensibilité et l’écoute intime s’affinant, sont apparus des épisodes toujours plus fréquents d’écriture guidée, que je partage selon les circonstances et à la demande.